jeudi, 07 September 2017 19:30

Bien comprendre les différentes catégories d’ouragans

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Lorsque vous regardez les informations, vous entendrez certainement parler des catégories d’ouragans et il est important de bien les connaître afin de comprendre parfaitement de quoi il s’agit et de pouvoir agir en conséquence. Après les différents ouragans qui ont touché le sol américain, il est normal de s’interroger.

Ouragan : un phénomène classé en cinq catégories

Avant d’utiliser le terme « ouragan », il est possible d’entendre parler de « dépression tropicale », c’est-à-dire avec des vents allant jusqu’ 62km/h, et de « tempête tropicale », avec des vents situés entre 63 km/h et 117 km/h.

Lorsqu’un vent atteint les plus de 118 km/h, on parlera d’ouragan et il en existe de cinq catégories. Les ouragans de catégorie 1 présentent des vents soutenus pouvant aller de 118 km/h à 153 km/h ainsi qu’une marée de tempête située entre 1,2m et 1,8m. Avec un cyclone tropical de cette catégorie, on observe généralement peu de dommages sur les habitations, ce sont les maisons mobiles et la végétation qui sont le plus touchées. Il est également possible d’observer des inondations au niveau des côtes et quelques dommages sur les quais ainsi que sur les jetées.

Pour les ouragans de catégorie 2, les vents se situent entre 154km/h et 177km/h. La marée de tempête quant à elle varie entre 1,8m et 2,7m. On remarque alors des dommages sur les habitations, notamment sur les toitures, sur les portes et sur les fenêtres. Sur les routes, les panneaux de signalisation sont souvent emportés par le vent et les arbres de petites tailles se retrouvent généralement déracinés. Lorsqu’un ouragan de catégorie 2 survient, il convient d’évacuer les habitations qui se trouvent le long des côtes à cause du risque important d’inondations.

Les ouragans de catégorie 3 sont quant à eux qualifiés par des vents soutenus allant de 178km/h à 210km/h et la marée de tempête se trouve entre 2,7m et 4,0m. Avec une telle puissance, les maisons mobiles ne tiennent pas le coup et l’on observe d’importants dommages sur la végétation. Les petits arbres comme les grands ont un risque important de déracinement. On observe des inondations pouvant parcourir plus de 15km à l’intérieur des terres. Avec un tel ouragan, il convient d’évacuer toutes les habitations situées en terre-basse qui pourraient être impactées par les inondations.

Parmi les cyclones tropicaux qui font le plus parler d’eux, on retrouve ceux de catégorie 4. Il s’agit de la dénomination du tristement célèbre Katrina et de l’ouragan Harvey qui a touché récemment le Texas. Les vents sont soutenus et se situent entre 210km/h et 249km/h. La marée de tempête se situe entre 4,0m et 5,5m. Les bâtiments non-renforcés courent de grands risques. On remarque également des inondations très importantes, notamment au rez-de-chaussée des habitations ainsi que sur les zones côtières. L’eau peut monter sur 3m au-dessus du niveau de la mer. Sur les plages, on constate une érosion conséquente. Au vu de ces risques, il est indispensable d’évacuer les habitations de plain-pied qui se trouvent dans un rayon de 400m des côtes, voire plus.

La dernière des catégories des ouragans est la cinquième. Si vous entendez parler d’un tel ouragan, vous devez vous attendre à des vents très importants pouvant souffler à plus de 249 km/h ainsi qu’une marée de tempête de plus de 5 mètres. Les toits sont détruits, tout comme les portes et les fenêtres des habitations. Même les bâtiments renforcés peuvent subir des dommages comme par exemple au niveau de leur charpente. Les maisons se situant à moins de 500mètres du rivage doivent s’attendre à des inondations pouvant monter jusqu’au premier étage. Dans une telle situation, les maisons se trouvant dans un rayon pouvant aller jusqu’à 16km des côtes peuvent être évacuées. Pour information, l’ouragan Irma qui menace la Floride a été qualifié de catégorie 5 lorsqu’il survolait les caraïbes.

Une catastrophe naturelle est inévitable. Toutefois, le pays est habitué à vivre des tempêtes. Il est donc important de suivre précisément les informations qui sont données par le gouvernement.

Dernière modification le jeudi, 07 September 2017 19:30

Newsletter



Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Adresse courriel :